Retour sur la loi pour l’économie bleue

retour-sur-la-loi-pour-leconomie-bleue.jpg

Retour sur la loi pour l’économie bleue

C’est Gunter Pauli, un entrepreneur d’origine belge qui a créé le concept de l’économie bleue. Nous pouvons déjà comprendre en quoi consiste l’économie bleue rien qu’avec la couleur choisie. Le bleu veut représenter pratiquement toute notre planète.

gunter-pauli.jpg

Le mot d’ordre de nos jours est bien sûr de préserver notre planète autant que possible, et c’est bien pour cette raison que nous faisons tous des efforts particuliers pour le recyclage, les produits bio et tout ce qui pourrait favoriser le bien-être de notre environnement.

En quoi la loi sur l’économie bleue consiste-t-elle ?

Mais en quoi consiste la loi sur l’économie bleue exactement? Il est fort triste de le constater mais essayer de protéger notre belle planète revient plus cher que de la détruire. Et c’est pour cela qu’une loi à été été instaurée. La loi touchant l’économie bleue veut que les ports commerciaux ainsi que tout le matériel et les machines maritimes soient renforcés mais également plus exploités.

economie-bleue.jpg

L’aquaculture ainsi que la conchyliculture doivent être précisément définis d’après la loi. De nombreuses modifications ont été apportées pour que l’économie touchant le secteur maritime soit mieux exploité et fructif par la suite.

Quels impacts a-t-elle sur les ports et exploitations maritimes ?

On peut compter plus de 250 000 emplois qui sont directement liés à l’économie maritime, et des dizaines de milliers de milliards d’euros sont en jeu. C’est pour cela que la loi sur l’économie bleue veut faciliter les procédures pour les importations et les exportations en mer, tout en étant prudent à la fois en ayant recours à des sociétés de protection privées contre le terrorisme. Touts les personnes qui refusent obstinément de se faire contrôler par la sécurité  n’aura tout simplement pas le droit de monter à bord. La loi sur l’économie bleue favorise et privilégie grandement les ports ainsi que les exploitations maritimes.